6 erreurs courantes dans le développement d’une communauté en ligne

Basées sur des mythes populaires, voici six erreurs courantes que les community managers commettent dans le développement de la communauté en ligne.

De nombreux mythes entourant le développement de la communauté en ligne sont proliférés par des conclusions de bon sens. La création d’une communauté en ligne repose sur la science, mais les meilleures pratiques qui semblent claires en surface deviennent beaucoup plus compliquées lorsque vous creusez plus profondément.

Les communautés sur le Web fonctionnent un peu comme des communautés réelles ; elles s’unissent autour d’un objectif précis et poursuivent souvent des objectifs communs. Elles répondent aux besoins de vos membres en favorisant l’apprentissage et le réseautage qui enrichissent la vie personnelle ou professionnelle de toutes les personnes impliquées.

Créer cette valeur pour votre communauté en ligne nécessite une compréhension approfondie des motivations et des objectifs de votre public. Ce n’est qu’alors que vous pourrez définir les objectifs commerciaux de votre communauté. Il est naturel pour les community managers de faire de leurs objectifs la priorité. Mais ils ne peuvent pas atteindre ces objectifs sans s’acquitter de leurs responsabilités envers leurs membres.

Basé sur des mythes populaires, voici six erreurs courantes que les community managers commettent dans le développement de la communauté en ligne.

Mythe #1 : Votre principal indicateur de croissance est le nombre de vos membres.

Quelle différence cela fait-il de combien de membres vous avez si personne n’interagit ? La qualité de l’engagement, et pas seulement la quantité des membres, est essentielle pour développer une communauté en ligne active et épanouie.

La solution : concentrez-vous sur la qualité plutôt que sur la quantité. Il est plus précieux pour une entreprise d’avoir 100 000 défenseurs très engagés que 1 000 000 de membres, dont beaucoup n’ont aucun intérêt pour la marque ou peuvent même ne pas être réels. Un membre rapide [ou faux] ne se traduira pas par plus de ventes, c’est pourquoi les community managers devraient se concentrer sur la croissance de membres fidèles à vie qui deviendront les défenseurs de la marque.

Mythe #2 : les communautés sur le Web sont toujours créées de manière organique.

Certains puristes de la communauté en ligne pensent que les communautés se développent d’elles-mêmes. Créer votre communauté en ligne en suivant un plan d’affaires, c’est comme essayer de jouer à Dieu.

Heureusement pour nous, ce n’est pas vrai. De nombreux spécialistes du marketing, entrepreneurs et passionnés créent des communautés prospères.

Mythe #3 : Si la communauté que vous souhaitez créer existe déjà, vous avez raté votre opportunité.

Ce n’est pas l’esprit des affaires, n’est-ce pas ? Comme toute entreprise, la concurrence entre les communautés en ligne engendre un marché en évolution.

Pour créer une meilleure communauté, il suffit d’une expérience plus conviviale et épanouissante pour votre public. Des communautés similaires peuvent même travailler ensemble ; trouver une tournure différente sur un sujet ou un intérêt partagé vous aide à favoriser une expérience unique qui peut compléter une communauté que vous avez peut-être considérée comme une concurrence.

Mythe #4 : Vous savez ce qui est le mieux pour votre communauté.

Vous avez une idée sur où vous voulez que votre site Web communautaire en ligne aboutisse. Mais vos membres peuvent avoir d’autres plans. Mon conseil pour vous ? Écoutez-les.

Lorsque vous donnez aux membres les moyens d’interagir dans un espace public, vous leur donnez une voix collective. Aller à l’encontre des désirs de cette voix collective équivaut à sonner le glas. Si vous abandonnez vos membres, ils vous abandonneront sans y réfléchir à deux fois.

Mythe #5 : Aller de l’avant signifie ajouter plus de fonctionnalités.

La valeur principale de la création d’une communauté en ligne est de donner à votre public des outils pour interagir les uns avec les autres. La communauté est avant tout une expérience de création de liens, et la communication, bien sûr, est au cœur de cette formation de liens.

Pourquoi ajouter des fonctionnalités dont votre communauté n’a pas besoin ? Il peut être inutile d’encourager les membres à télécharger des albums photo si l’objectif de votre communauté est l’écriture. Vos membres ont-ils massivement demandé une fonctionnalité d’album photo ? Cela a-t-il un sens compte tenu de l’orientation du groupe ?

La croissance de votre communauté peut inclure l’ajout de nouvelles fonctionnalités. Mais demandez-vous toujours quelle valeur cette fonctionnalité ajoute à la communauté dans son ensemble.

Mythe #6 : Vous devez imposer des directives strictes pour l’interaction.

Personne n’aime un contributeur négatif. Et oui, votre image de marque ou votre concentration sur la communauté pourraient trouver à redire à quelqu’un qui utilise un langage incendiaire. Laissez-les faire le travail.

Il est important de créer des lignes directrices pour l’interaction. Mais une fois que vous avez encouragé une communauté active, vous n’avez pas besoin de passer du temps à la contrôler ; vos membres le feront pour vous. En fait, lorsque les membres s’unissent contre un contributeur négatif, cela crée un plus grand sentiment d’identité partagée et renforce les liens entre les membres.

N’hésitez pas à exercer une main lourde avec le spam, cependant. Personne n’aime les spams.

Êtes-vous à la recherche d’un moyen efficace d’accroître la notoriété de votre entreprise, le nombre de nouveaux clients et le trafic sur votre site web ?

Alors vous devriez être sur les réseaux sociaux !

Profitez de mon expertise en Social Media Management et en Social Media Marketing pour réussir. Contactez-moi pour commencer.

* Témoignages clients : https://www.convaincreetconvertir.com/temoignages/

Ne ratez pas les dernières parutions du blog, abonnez-vous à mes réseaux sociaux https://linktr.ee/lamyaelarj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest